La batterie créée par Harvard se recharge en 3 minutes

Les batteries à semi-conducteurs, un gros pari pour le marché des voitures électriques, sont de plus en plus dans le viseur des travaux de technologie automobile. Ils permettent, entre autres, plus de portée et moins de temps de rechargement.

Les batteries à l’état solide sont également plus sûres et plus simples que les alternatives liquides – elles ne transportent pas autant de métaux lourds, par exemple. Et cela rend votre élimination plus fluide.

Dans ce scénario, une nouvelle batterie à semi-conducteurs est en cours d’élaboration, promettant un énorme avantage en termes de temps de recharge et de durée de vie du véhicule. Il provient de la startup Adden Energy, qui utilise une licence technologique exclusive du Harvard Office of Technology Development.

Batterie axée sur la vie électrique

Basée sur la technologie lithium-métal, la batterie peut atteindre des taux de charge impressionnants, 3 minutes suffisent pour une charge complète. De plus, il est capable de supporter plus de 10 000 cycles au cours de sa durée de vie.

Cette compétence signifie que la technologie pourrait étendre la durée de vie des véhicules électriques à celle des voitures à essence. Quelque chose comme 15 ans ou plus d’utilisation de la voiture sans avoir à changer la batterie. La technologie a également une densité d’énergie élevée et un niveau de stabilité qui surmonte d’importants défis de sécurité.

Les résultats de ces travaux sont bien supérieurs à ceux d’autres projets de batteries Li-Ion, et Adden Energy est convaincu qu’il pourra disposer d’échantillons commerciaux dans les trois à cinq prochaines années. La startup vise également à adapter la batterie à une cellule de poche de la taille d’une paume, en plus de se concentrer sur une batterie de voiture électrique à grande échelle.